Aller au contenu

Plantes mellifères au verger

C’est le moment de songer à planter de nouveaux arbres fruitiers et d’y associer des plantes mellifères indispensables pour une bonne production de fruits.

Attirés par les plantes mellifères, les insectes pollinisateurs travaillent sans relâche, assurant le transport de pollen, l’élément mâle d’une fleur, sur l’élément femelle, le pistil, et les fruits sont beaucoup plus nombreux. Si vous voulez que ces butineurs prennent leurs aises au verger, ce n’est pas juste au moment de la pollinisation qu’il faut les attirer, mais toute l’année. Créez des massifs un peu partout, pas trop près des troncs d’arbres afin que les plantes ne soient pas gênées par les racines. Installez un grand nombre d’espèces, en privilégiant les fleurs sauvages et les fleurs simples, beaucoup plus riches en pollen que les fleurs doubles. Variez les végétaux, échelonnez les floraisons, pour en avoir douze mois sur douze. Ainsi les insectes retardataires trouveront de quoi butiner à l’approche de l’hiver, et ceux qui sortent d’hibernation dès février se nourriront goulûment après de longs mois de jeûne.

Variez au maximum les teintes et les parfums : pour attirer les insectes, les fleurs ont un tas d’astuces, dont celles liées à la couleur, car chaque insecte a son coloris préféré, ou bien son parfum favori. Entourez le verger d’une haie naturelle, où se cotoient aussi bien le chèvrefeuille arbustif d’hiver, pour la mauvaise saison,que le buddleia, en plein été.

Pour les insectes impatients à la sortie de l’hiver, plantez des primevères, des brunneras, des pulmonaires, des myosotis, des giroflées, des bulbeuses précoces. Pour l’été pensez aux campanules, aux digitales, aux bleuets, aux monardes, aux sauges ….

Quand aux asters, papillons et abeilles les adorent et les butinent tout l’automne, jusqu’aux gelées, parfois à vingt sur une même touffe, lorsqu’il fait grand soleil. Paons du jour, vulcains, syrphes, abeilles charpentières s’y adonnent à coeur joie. Toutes les aromatiques sont mellifères. Installez, au soleil, lavandes, thyms, hysope, menthes, sauges, sarriette, marjolaine, et à mi-ombre, menthe, ciboulette et mélisse. Pour que ces pollinisateurs hibernent au verger pour mieux butiner au printemps, offrez-leur des abris, éparpillés un peu partout. Cela peut-être des rondins de bois percés de trous ou de fagots, bambous, sureaux…. Et n’oubliez pas de laisser un coin d’herbes sauvages, car certains papillons ne fréquentent que celles-ci : orties, consoudes, trèfles, plantain, coquelicots, molènes.