Présentation de la commune

L’origine du nom de SAINTE-MARIE-des-CHAMPS vient de SANCTA MARIA de CAMPIS –

peut-être ad CAMPOS.

Cadastre NapoléonienCadastre NapoléonienCadastre Napoléonien

SAINTE-MARIE-des-CHAMPS si voisine d’  YVETOT fut toujours dans la dépendance de ce grand fief féodal, parfois décoré du titre de « royaume », elle est jusqu’à la Révolution un domaine des Seigneurs d’ YVETOT bénéficiant de tous les privilèges de la souveraineté. Elle fut intégrée à la Nation Française le 18 Novembre 1789.  Conséquence de cette histoire le territoire des deux communes était très imbriqué l’un dans l’autre. Il fallut attendre sous le Premier Empire pour envisager de mettre fin à cette situation. Le Préfet propose alors de réunir la commune de SAINTE-MARIE-des-CHAMPS à celle d’YVETOT. Le conseil municipal en délibéra et en 1810 les édiles municipaux refusèrent la fusion tout en admettant le principe de rendre les limites plus régulières, mais sans pour autant enlever à leur commune la moitié de son territoire et de ses habitants. Avant 1810 la commune avait une étendue de 500 à 550 hectares, après cette période SAINTE-MARIE-des-CHAMPS perd une partie du FAY au dépend d’YVETOT et une partie du sud-est au profit d’ ECALLES-ALIX.  Actuellement la commune  possède une superficie de 411 hectares.

« Sainte Marie des Champs et ses trois églises »